Mon animal s'est échappé ! Que faire ?


Vous avez sous-estimé votre animal, ou mal refermé un terrarium ? Hélas ces erreurs ne pardonnent pas, et votre animal est parvenu à s'échapper. Mais ne cédez pas à la panique, si vous avez découvert l'évasion assez tôt il y a de fortes chances que l'animal ne soit pas loin.


Fouille méticuleuse

Cas d'un animal maintenu en terrarium

Ce dernier est parvenu à s'échapper à l'intérieur de votre lieu d'élevage. Avant de vous lancer dans les recherches, il est important d'éviter que la situation empire davantage. Commencez par fermer tout ce qui peut l'être : porte d'entrée de votre habitation, portes entre les pièces, fenêtres, etc. Si votre animal est trop volumineux pour se faufiler sous les portes, vous allez ainsi compartimenter votre habitation avec plusieurs sas qu'il ne pourra pas franchir. Cela l'empêchera d'aller plus loin dans la maison, et il y aura aussi moins de chance que votre chat / chien tombe dessus avant vous.

 

Attaquez ensuite une fouille méticuleuse, en démarrant par la pièce d'élevage. Vous l'avez sûrement déjà inspecté plusieurs fois, mais attardez-vous encore sur le terrarium pour le passer au peigne fin. Videz-le totalement de son substrat et de ses cachettes. Si vous en avez, regardez bien sous les décors, derrière le fond en polystyrène, ou éventuellement sous les protections plastiques du terrarium. Si vous avez l'assurance qu'il n'est plus à l'intérieur, passons au reste de la pièce.

 

Les reptiles iront bien souvent soit dans des zones sombres (derrière un meuble, sous le lit, dans une armoire entrouverte) ou vers des points chauds (ordinateur, box internet, radiateurs, arrière du réfrigérateur, ou même sur un autre terrarium). Commencez par ratisser la pièce où est installé son terrarium, puis avancez petit à petit dans la maison, toujours en gardant les portes fermées. Si vous en avez la possibilité, faites-vous aider par une seconde personne qui surveillera si l'animal ne se déplace pas dans votre dos, il serait dommage qu'il aille se cacher à un endroit que vous avez déjà fouillé.

Ne sous-estimez aucune cachette, même le plus petit interstice. Avec les dizaines d'évasions que nous voyons passer sur Facebook, il arrive souvent qu'ils soient dans des endroits vraiment inattendus (à l'intérieur d'une guitare, dans l'enceinte d'une chaîne hi-fi, dans un panier de linge sale, sous un tapis, au fond d'un tiroir…). Si votre animal grimpe facilement, pensez à regarder en haut des meubles, dans les plantes vertes, sur les étagères...

 

Surtout, ne baissez pas les bras si l'animal n'a pas été pas retrouvé dans les 24 ou 48h. Il est fréquent qu'un reptile stressé reste caché et attende la nuit et le calme pour tenter une sortie. D'ailleurs, selon les mœurs de l'espèce, il faudra peut-être espacer vos recherches. Revenir le soir, la nuit, ou tôt le matin pour tomber sur ses périodes d'activité. Enfin, sachez qu'un reptile peut tenir relativement longtemps sans manger ni boire. Il pourra sans trop de mal rester caché une semaine ou davantage avant de sortir. Donc rien n'est perdu.

 

Pour un animal perdu en extérieur, par exemple l'évasion d'un enclos, les recherches vont être plus compliquées. Tortues comme lézards sont souvent sous-estimés pour leurs capacités d'escalade, la possibilité de creuser sous l'enclos, ou de forcer le grillage... Là encore, il faudra commencer à fouiller méticuleusement l'enclos, à la recherche d'éventuels terriers, tunnels, ou traces de prédateurs. Si votre jardin est suffisamment sécurisé (grillage descendant profondément dans le sol, hautes clôtures, parpaings enterrés etc.) il y a des chances que votre animal soit encore dans le jardin. Appelez du renfort pour vous aider à chercher efficacement, et couvrir un maximum de surface tant que l'animal est "proche" de votre habitation.


Trucs et astuces

Si vos premières recherches n'ont pas abouties, voici quelques astuces qui peuvent inciter l'animal à sortir ou confirmer qu'il est toujours dans la maison.

 

Augmenter la chaleur de la pièce, et ajouter des points chauds

Un reptile qui a froid aura tendance à être moins actif et amorphe. En augmentant la chaleur de la pièce, il sera plus enclin à sortir et à se déplacer. On pourra aussi placer des points chauds (tapis chauffants) à différents endroits accessibles par l'animal pour tenter de l'attirer. Chaque jour, continuer de faire le tour des différents objets dégageant de la chaleur dans votre habitation.

 

Tenter de l'attirer avec de la nourriture

L'animal finira tôt ou tard par avoir faim. Avec un serpent, vous pouvez tenter de placer des souris vivantes au centre d'une pièce, dans une boite type faunabox. L'odeur et le mouvement des proies auront une chance de les attirer, surtout après plusieurs jours de fuite. Inconvénient : si l'animal peut être dans n'importe quelle pièce, il faudra déplacer la boite ou en mettre à plusieurs endroits. Contrôlez ensuite ces "appâts" jour et nuit selon les mœurs de l'animal.

 

Eviter de faire fonctionner des appareil pouvant émettre des vibrations.

Machine à laver, chaîne hi-fi, lave-vaisselle... les secousses et vibrations dégagées par ces appareils peuvent apeurer encore davantage l'animal, qui pourra rester caché par le stress.

 

Déposer de la farine

Il est possible de saupoudrer un peu de farine à divers endroits. Le long des murs, dans les angles de la pièce, proche de meubles sous lesquels l'animal peut se faufiler. Si ce dernier passe par là, il finira par laisser des traces. Cela confirmera au moins qu'il est toujours dans les parages.

 

En extérieur

Pour une évasion dans le jardin, malheureusement les solutions sont maigres. Pour une tortue, tentez de déposer des aliments appétant dans le jardin, que les oiseaux ne risquent pas de manger. Par exemple une tomate bien rouge. 


Signalez sa disparition

Vos espoirs de retrouver l'animal à l'intérieur sont minces et l'animal s'est peut-être sauvé en extérieur. Si c'est le cas, quelqu'un peut tomber dessus à tout moment.

 

Si l'animal est pucé et enregistré sur l'I-FAP, commencez par vous connecter sur la plateforme avec ses identifiants, et déclarez-le "perdu". Si par chance ce dernier est retrouvé, il y a des chances pour qu'il soit transféré vers une clinique vétérinaire qui pourra scanner sa puce et remonter jusqu'à vous, le propriétaire.

 

Faites du porte-à-porte pour prévenir vos voisins les plus proches. A minima quelques maisons autour de la vôtre pour leur décrire l'animal, sa silhouette, ses motifs. Montrez-leur une photo si possible. Laissez-leur votre numéro de téléphone.

 

Postez, et surveillez les publications de groupes Facebook comme Pet Alert notamment.

 

Prenez contact avec les cliniques vétérinaires alentours (celles spécialisées dans les N.A.C. en priorité) pour leur décrire l'animal. Prévenez éventuellement la gendarmerie, les pompiers, ou des associations locales comme la S.P.A ou la L.P.O. qui peuvent être appelés si un particulier trouve l'animal.

 

Enfin, restez vigilant et continuez à chercher dans votre domicile. Il arrive que des reptiles ressurgissent après plus d'un mois de cavale, donc rien n'est jamais perdu. Même en période froide, les reptiles exotiques peuvent faire preuve d'une résistance incroyable et survivre dans de très mauvaises conditions.


Modifier vos habitudes ou installations

En parvenant à s'échapper, votre animal vous a prouvé que vos méthodes ont des failles. Peut-être au niveau de vos installations, ou bien dans vos habitudes, voire les deux. Il est nécessaire de corriger le tir au plus vite pour éviter que cela recommence. Car si un individu a réussi, soyez sûr qu'un autre y arrivera aussi. Pour commencer, mettez en place une check-list très simple, en 3 points (ou plus) à pointer entre chaque intervention dans le terrarium, et chaque soir :

  • La gamelle d'eau est remplie
  • L'animal est à l'intérieur du terrarium
  • Le terrarium est bien fermé

Et s'y tenir, même quand on est pressé.

 

Vous n'aviez pas fermé votre terrarium correctement ? Votre enfant l'a ouvert de l'extérieur ? Ou bien l'animal a réussi à faire coulisser les portes depuis l'intérieur ? Ajoutez une serrure sur les vitres. Leur prix est dérisoire, et cela vous évitera bien des problèmes.

 

Si l'animal est parvenu à se faufiler : 

- dans les trous d'aération, de passage de câble etc : bouchez-les, ou réduisez-les avec du mastique ou du joint silicone.

- entre les vitres du terrarium : optez pour des vitres plus épaisses (qui auront moins de jeu dans la glissière), ou démarrez l'élevage de votre animal dans un terrarium plus petit, avec un système de fermeture adapté.

 

Si l'animal était dans une boîte et a réussi à forcer le couvercle : prendre des contenants avec des fermetures robustes. Rajoutez éventuellement du poids sur la boîte, ou autre système qui tiendra le couvercle solidement fermé sur plusieurs points.

 

Pour un parc extérieur :

Si la tortue est passée par au-dessus : faites des palissades plus hautes, avec des angles arrondis et non pas droits, munis d'un retour au sommet pour limiter les prises et points d'accroche.

Si l'évasion a eu lieu par en-dessous, faites descendre votre clôture ou parpaings bien plus profondément dans le sol. Pour des reptiles pouvant creuser des terriers, on pourra réfléchir à couler une dalle de ciment en profondeur.

 

Si un prédateur est soupçonné (chien, rat, oiseau de proie) protégez le sommet de votre parc avec du grillage au maillage fin.

 

Enfin, si l'animal s'est échappé alors qu'il était temporairement en dehors de son terrarium, il va falloir revoir vos habitudes. Un reptile ne doit pas rester sans surveillance. Portes et fenêtres de la pièce doivent rester closes lors des manipulations. Et on mettra si besoin l'animal dans une boîte ou un terrarium temporaire quand il n'est pas possible de garder les yeux dessus. Lors du nettoyage de son terrarium par exemple.